Augmentations et RTT 2008 : Signature à l’initiative de la CFE-CGC de NXP !

mardi 5 février 2008
popularité : 4%

L’ensemble des partenaires avait dans une réunion antérieure conclu sur un désaccord.
La CFE-CGC, force de proposition, a demandé la réouverture des discussions, qui ont abouti.
Le principal objet de désaccord était le principe obligatoire de la réduction du nombre de jours de RTT.

Table des matières :

Table des matières :

-I. Les grandes lignes de l’accord. 1

-II. La synthèse de la CFE-CGC.. 1

-III. Les détails de l’accord. 3

 

-I. Les grandes lignes de l’accord

1.    Ingénieurs et Cadres (IC)

-          Augmentation de la masse salariale: 2,5% dont 0,8% pour les promotions et changements de poste (c’était la demande minimum de la CFE-CGC à comparer à l’inflation de 2,6% paru plus tard)

-          Sur le principe d'un accord formalisé par un avenant individuel, un employé pourra diminuer de 3 jours son nombre de RTT

·         ces jours seront valorisés par une augmentation de 1,7% au lieu de 1,4%

·         nous invitons les employés à ne pas se prononcer avant le 20 Mars, date à laquelle toutes les augmentations seront fixées. Par ailleurs, nous aurons plus d’information sur l’application de la loi «sur le pouvoir d’achat» à cette échéance.

·         Nous restons particulièrement vigilants quant à l’éventuel caractère discriminatoire de la mise en œuvre de cet avenant, qui devra reposer seulement sur un principe de volontariat.

 

2.    ETAMs

Le calendrier des salaires ETAMs sera désormais le même que pour les Ingénieurs et Cadres

-          Intégration de 90% de la gratification au salaire dès janvier 2008 (rétroactif)

-          Partie variable de la gratification entre 0 et 30% versée en mars

-          Augmentation collective de 1% pour 95% minimum des employés ETAMs, effective en avril avec effet rétroactif depuis janvier (pour cette année)

-          Augmentation individuelle moyenne de 1,6% en avril

-          L’accord garantit que l’intégration de 90% de la gratification ne doit pas entrainer de diminution de salaire en 2008. La CFE-CGC restera vigilante pour 2009.

 

3.    Opérateurs (OP)

-          Intégration de 100% de la gratification au salaire dès janvier 2008 (rétroactif)

-          Augmentation collective de 1% pour 95% des ETAM en avril mais dès janvier pour 2008 (rétroactif)

-          Augmentation individuelle moyenne de 1.6% en avril


 

-II. La synthèse de la CFE-CGC

1.    La négociation

Pas toujours facile, dans une négociation où le respect mutuel est important, d’avoir le courage de "s’opposer", de le faire de manière constructive et de ne pas tomber dans le travers de le faire trop systématiquement ou trop publiquement.

Rien n’est jamais gagné d’avance d’autant plus que chacun peut interpréter et communiquer les propositions de l’autre selon sa position.

Il est toujours aisé de tomber dans la facilité de s’engouffrer dans les défauts et les contradictions de chacun et de flatter ainsi son propre orgueil.

 

Ce qui fait le "plus" de la CFE-CGC c’est notre force de proposition. C’est cette volonté de toujours "proposer" pour aller de l’avant.

Proposer toujours et encore, et continuer à proposer même quand les conditions ne semblent pas réunies pour trouver un accord.

Ecoutez, comprendre, analyser puis proposer, proposer encore et encore jusqu’à ce que l’on nous écoute … et enfin continuer à avancer !

 

Nous pouvons ainsi être satisfaits que suite notre dernière proposition, le PV de désaccord, prévu à l’issue de la précédente réunion, a pu être évité.

Vous pouvez trouver les détails de cet accord résumé au début de cet article (partie I) et plus de détails à la fin (partie III).

C’est pour la CFE-CGC un véritable succès car grâce à la coordination que nous avons mise en place entre les sites où nous sommes présents, grâce à nos réunions de travail régulières, à l’aide des moyens de communication créés (voir en bas de ce texte) et grâce enfin à toutes les propositions exprimées, nous avons démontré notre efficacité et notre valeur ajoutée pour dans la défense des intérêts de tous les salariés de NXP France.

 

2.    Les faiblesses de l’accord

Notre lucidité nous amène à pointer quelques faiblesses :

-          Le déroulement des négociations, le mélange des négociations et la façon dont sont parfois interprétées ou communiquées nos propositions

-          Une différence de traitement encore trop grande entre les OP d’un côté, les ETAM et IC de l’autre

-          Le risque pour les nouveaux embauchés opérateurs et ETAM de se voir attribuer des salaires inférieurs ne prenant pas en compte la partie de la gratification (ou bonus).

-          L’éventualité d’une perte de revenu en 2009 pour les ETAM par rapport à l’ancien système

-          La volonté affichée de certains d’utiliser l’avenant permettant de se faire rémunérer 3 jours de RTT non pris pour faire de la discrimination.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous demandons (pour l’instant) aux employés de ne pas signer trop rapidement cet avenant
afin de ne pas être complice de cette possible discrimination

 

3.    Les points forts

Alors certes on peut de nouveau se concentrer sur le verre à moitié vide,
mais nous pensons que ces quelques points ne doivent pas gommer l’intérêt des points forts âprement négociés (le verre à moitié plein) :

-          La gratification perçue par les opérateurs ne connaîtra plus aucune réduction comme par le passé

-          Grâce au nouveau système de rémunération, les ETAM auront à peu près le même traitement que les IC ; ainsi le sentiment d’être perçus comme des "sous-employés" ou des "sous cadres" sera réduit!

-          Les ETAM auront, sur le moyen terme, la perspective d’avoir une gratification plus importante (comme c’est le cas pour les IC)

-          L’accord RTT a été préservé

-          Pour les IC une augmentation moyenne de 2.5% au lieu de 2.1% initialement proposée par la direction
(On peut néanmoins estimer que la partie réservée aux promotions et aux changements de poste est trop importante : 0,8%)

-          La perte de 3 jours de RTT n’est pas imposée à tout le monde et est basée sur le volontariat

-          Ceux qui souhaitent travailler ces 3 jours signeront un avenant temporaire au contrat de travail ne s’appliquant que pour 2008. Ils seront rémunérés à un taux applicable pour celui des heures supplémentaires (+21%) et qui semble être en phase avec la loi qui vient d’être votée (TEPA+ Pouvoir d’achat, vérification en cours avec les services légaux, la loi doit être promulguée dans la deuxième quinzaine de février, nous vous tiendrons informés)

 

4.    Et après ?

Il était important de poser cette première pierre et nous espérons que la CFDT posera la deuxième en approuvant aussi cet accord (mi-février).

     // Note: suite au vote de ses adhérents, la CFDT a indiqué le 13 février qu'elle comptait signer l'accord.

Par ailleurs nous resterons très vigilants sur l’évolution de la rémunération annuelle des ETAM lors des NAO2009.

 

Enfin, nous nous attacherons à obtenir des garanties de non-discrimination quant à la mise en place des avenants.

Il s’agirait alors d’un véritable accord gagnant-gagnant entre NXP et ses salariés.

La CFE-CGC prendrait alors la position d’encourager la signature de ces avenants (pour ceux qui le peuvent) au lieu de vivement la déconseiller comme actuellement.


 

-III. Les détails de l’accord

 

Vous trouverez le texte dans son intégralité ici :

http://nww.nxp.com/locations/france/docs/rh_accord_entreprise_NAO_2008_30012008.pdf

 


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois