A propos du jour de solidarité

lundi 25 mai 2009
par  Section STMicroelectronics
popularité : 12%

La demande initiale du jour de solidarité pour les gens impactés par le chômage partiel a été faite par nous lors des NAO et acceptée sur le principe bien avant que le chômage ne touche certains cadres.

Puis la demande s’est transformée et le jour de solidarité pour tous a été la demande de tous le monde lors de la réunion de négociation sur le jour de solidarité. Cependant celle ci a tourné court car d’autres organisations sont montes au créneau pour jouer les « Monsieur ++ » et avec cette demande simple ils ont renchéri sur les différences entre sites, sur les horaires des jours fériés, les primes de ceux-ci, la possibilité de ne faire que 7 heures, le chômage partiel, etc...Résultat : on n’a même pas parlé de la demande commune c’est parti en live pendant 1 heure et a la fin, le DRH France a conclu que nous ne pouvions arriver a un accord ; donc il nous enverrait la procédure France pour ce jour-là tout en ne reniant pas sa promesse des NAO.

Enfin pour finir sur ce sujet, quand on décide d’une mesure, vis a vis de la loi il faut ce qu’on appelle des « populations objectives » sous peine de se voir accusé de discrimination. Donc si la raison pour donner le jour de solidarité est le chômage partiel, les cadres touchés ne peuvent en être exclus. Si le motif est les OATAM, dans ce cas-là tous y ont droit, ceux qui ont chômé comme ceux qui non pas chômé. Une autre population plus restrictive sans « objectivité » selon la loi peut être taxée de discriminatoire.


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois